l'histoire d'Aïcha bint abu bakr

Aicha la bien aimée

Aicha la bien aimée : épisode 5

l'histoire d'Aïcha la mère des croyants

Clique pour déverrouiller l'épisode

Premièrement, je regarde,
deuxièmement je Partage
barakallah oufikoum

Barakallah oufikoum, grâce à ton action: tu nous aide !! En conclusion tu contribue à Voix Offor Islam même en partageant les vidéos ;). C’est en faisant de petit pas que l’on réalise de grandes choses, par la volonté d’Allah.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram

Nous avons besoin de vous ! Barakallah oufikoum

Aicha la bien aimée

Louange à ALLAH et la paix et le salut sur le prophète Mohamed.

L'histoire d'Aïcha la mère des croyants

Aicha la bien aimée cette jeune fille si intelligente,  l’épouse, la romantique, celle qui vécut la plus belle et la plus grande histoire d’amour.

Aicha al houmaira, un surnom qui reflétait sa beauté en raison de rougissements et de sa blancheur de peau.

Ce cœur tendre, cette simplicité ce naturel. L’humour et la bonne compagnie. Malgré son jeune âge et son manque d’expérience, elle était très compétente dans sa vie conjugale.

La maîtrise de la vie conjugale

Elle en maîtrisait même les plus fins détail. C’est grâce à cela qu’elle réussit à gagner le cœur du prophète pbsl. Elle le parfumait à sa sortie et se faisait belle pour lui. La bien aimée lui montrait son amour envers lui. Par son intelligence et son savoir de l’art du comportement en tant qu’épouse. Aïcha essayait de susciter en lui encore plus d’amour à son égard.

Elle raconte : « Un jour je buvais alors que j’étais indisposée et je passai ensuite le verre au prophète. Il le prit et il posa ses lèvres à l’emplacement des miens pour en boire. »

Une autre fois, j’enlevais la viande de l’os avec mes dents et je le donnais au prophète pbsl. Il le dégusta en déposant sa bouche au même endroit ou était la mienne.

Ô Allah, de quel amour cela s’agit-il ? Quelle intimité, quelle tendresse, quelle romance a telle a su peindre avec sa féminité qu’Allah l’agrée ?

Les attentions d'Aicha la bien aimée  

Elle était une épouse d’un genre unique. Une fois elle a fait une démarche féminine très intelligente. Elle a pris son khimar elle l’a peint à partir de safran et de roses puis elle l’a vaporisé avec de l’eau.  Pour faire ressortir sa belle odeur puis elle est allée s’asseoir au côté du prophète pbsl. A côté de son mari, observez donc cette belle démarche.

Un jour lors d’une soirée avec le prophète pbsl elle lui raconta le long hadith de Oum zar3.(Réputée et reconnus dans les deux sahihs). Le prophète pbsl lui dit à la fin de ce hadith avec plaisance : « Je serais pour toi comme Abi zar3 pour Oum zar3 en amour et en loyauté. »

Le partage de leur amour

Aicha la bien aimée, par sa féminité a voulu avoir le dernier mot de l’histoire. Elle remporter cette partie face au prophète, pbsl et lui dit : « Par mon père et par ma mère ô prophète, tu es pour moi mieux que Abou Zar3 pour Oum Zar3 ô messager d’Allah .» Ce qui équivaut dans notre langage d’aujourd’hui à: « Je t’aime plus que tu m’aimes. »

Il y avait de l’humour, de la plaisanterie, du sourire, de l’amusement entre ces deux époux. Ils partagèrent donc ensemble un des délices de la vie.

Une vie de jeu et de plaisir

Elle plaisantait et elle courrait avec le prophète pbsl . Nous connaissons tous cette célèbre histoire quand elle fit une course avec le prophète pbsl. Qu’elle la remporta car elle était encore fine et légère. Le prophète pbsl renonça à sa revanche sur le moment et attendit qu’Aicha prenne du poids. Un jour alors qu’elle sortit avec lui lors d’une promenade il lui dit : « Viens donc que l’on fasse une course ! » Lors de cette course le prophète pbsl la dépassa et la remporta. Il lui a alors dit en souriant : « celle-ci est la revanche de l’autre. »

Une merveilleuse ambiance de complicité. De plaisanterie, de compétition qui ajoute du bonheur à cette vie conjugale .

La complicité dans le couple du prophète pbsl et d'Aicha la bien aimée 

L’humour et la plaisanterie était très dominante même lors de leurs grandes ablutions. Elle se lavait avec son mari à partir d’un seul récipient, le récipient était entre eux. Chacun d’eux se précipitait pour remplir le récipient et elle s’empressait de lui dire : « remplis le moi remplis le moi ».

Donc l’amusement et la plaisanterie entre époux renforce considérablement les sentiments de l’un pour l’autre. […]

revenir à l’épisode 4 de la série 

Le prophète pbsl avec Aïcha durant le jeûne

Il pbsl embrassait ‘Aïcha alors qu’il jeûnait. Et il l’embrassait également alors qu’elle jeûnait. Il l’embrassait aussi pendant ses menstrues.

Ce sont des messages d’amour, des lettres d’échanges.

Il lui disait : « Mes sentiments à ton égard o mon épouse sont encore enflammée » et elle lui répondit : « Ta place dans mon cœur o mon époux est préservé. »

L'amour entre Aïcha et le prophète pbsl

Aïcha la bien aimée qu’Allah l’agrée demandait très souvent au prophète pbsl une question avec un ton tendre et naturel. Elle lui disait : « comment est ton amour pour moi O messager d’Allah ? » Il lui répondit : « Comme le nœud d’une corde, » donc un amour durable, un amour inébranlable. »

Puis elle lui demandait de temps à autre : « Ô messager d’Allah, comment est-elle ? Dans quel état est la corde ? Et il lui répondait : « Elle est dans le même état. »

L'attention d' Aïcha la bien aimée envers le prophète pbsl

Elle lui faisait la cour en lui disant : « Meilleur que toi mes yeux n’ont jamais aperçu et plus beau que toi les femmes n’ont jamais enfanté. Tu as été crée avec aucune imperfection comme si tu as été créé comme tu le voulais. »

Et l’attitude du prophète envers elle disait : « honneur et satisfaction à cette personne qu’est Aicha vierge, pure et préservée. Elle est la plus jeune épouse du meilleur des prophète et elle fut choisi pour lui parmi toutes les autres femmes. Elle est sa joie, sa compagne, son affinité. Elle est assurément son amour véritable.

Quelle incroyable personne était tu O Aicha la bien-aimée! […]

Les leçons à retenir

Et la principale question ici est comment cela fut possible ? Comment il fut possible à cette toute jeune fille, face à ces situations, à ces épreuves ? A cette pauvreté de remporter le cœur de son bien aimée paix et le salut soit sur lui.

Plus d’information sur notre mère Aïcha qu’Allah l’agrées

Premièrement:

Elle s’est rendu compte que l’amour ne se résume pas qu’à des émotions et que si elle veut faire de son foyer conjugale un lieu de stabilité qui connaîtra de la joie et du bonheur. Il faut qu’il soit débordé par des sentiments d’amour sincère et des gestes de tendresse et qu’il y ait de l’estime et du respect entre les deux parties.

Deuxièmement

Elle s’est fixé un objectif clair et précis dès le premier instant qu’elle a su qu’elle allait se marier avec le plus grand des Hommes et c’était : remporter le cœur de son mari et de le satisfaire.

Aicha la bien aimée a pour cela appris d’une manière approfondie le tempérament et le caractère de son mari,

Qu’est-ce qu’il aimait et détestait? Comment réfléchissait-il ? Quand dormait-il ? …

Et celui qui écoute les récits rapportés par Aicha relèvera stupéfaction le degré de précision et de netteté dans sa description du caractère du prophète pbsl . Des agissements du prophètes pbsl et de ses actions.

>